Mouvement sensoriel

Elle peut se pratiquer en position couchée, assise ou debout. Elle fait appel à l’attention et l’intention des pratiquants qui exécutent des mouvements lents. Le mouvement si petit ou ample qu’il soit, se développe dans la lenteur et permet de mettre la personne en relation avec sa sensorialité et le sentiment de soi. Ce recentrage qui se déroule dans le temps présent à la rencontre de la conscience et de la sensation est très reconstructeur pour les personnes qui se trouvent confrontées à l’éclatement de leur identité par la violence de l’annonce de la maladie et des traitements.