Bernadette Thumerelle

bernadette-thumerelle-d50b2578Comme le colibri apporte sa modeste goutte d’eau sur l’incendie, j’apporte mon aide humble mais indispensable au nouveau et magnifique projet du Centre Ressource.

Comme le souligne avec justesse le Dr Mouysset lors de ses conférences, l’annonce d’un cancer dans une famille est un véritable tsunami.

La vague a déferlé sur mon couple un jour de mai 2007 lorsque le Dr Anfossi à la clinique Rambot qui a admirablement opéré mon mari, m’a annoncé un cancer de la vessie métastasé (en clair pris très tard).

Nous avons été dirigés vers le Dr Mouysset et son équipe de soignants à la clinique La Provençale. Mon mari a été pris en charge avec une compétence évidente et aussi une humanité et disponibilité toujours présente malgré de longues journées surchargées. Dès la première visite puis à chaque traitement je ne me suis plus sentie seule.

Optimiste lucide, certain que le cancer est l’affaire de tous et de chacun, l’oncologue a crée depuis 2001 l’association RESSOURCE, groupe aux mains tendues qui donnent la force de résister à ce fléau, acteurs médicaux bénévoles qui prodiguent des soins pour le cœur et le corps que je tiens à remercier.

Je tiens à remercier également Madame Laetitia De Wolf, psychologue ; aide précieuse qui m’a permit de réagir, d’agir, de survivre en accompagnante de cette maladie qui martyrise les corps et les esprits avant de les emporter.

Mon mari a subi pendant trois ans et demi avec courage, espoir et une résistance incroyable les lourds traitements de chimiothérapie indispensables à sa survie mais qui provoquaient grande fatigue, malaises de toute nature, puis stress qui précédait les contrôles qui devenaient annonces de nouveaux traitements chimio car si la maladie ne pouvait attaquer son moral, elle détruisait son corps inexorablement malgré les soins efficaces.

Voir son compagnon de 40 années changer, s’épuiser douloureusement est très difficile à vivre, accompagner un être cher dans la maladie, vers la mort n’est pas inné, gérer seul est surhumain c’est pour cela que l’aide est nécessaire, que l’écoute est indispensable. Ne pas avoir à chercher, mais qu’elle soit proposée est une idée généreuse qui devrait être évidente partout.

J’ai entendu parler d’un PLAN CANCER national, ce serait bien que ces paroles soient suivis d’actes et de moyens efficaces par une prise en compte publique nationale, j’en doute mais il faut rester optimiste, continuer à aimer la vie alors pour parodier Martin Luther King, je fais un rêve : « Que les docteurs généralistes ne perdent plus leurs moyens devant le mot CANCER, qu’ils contactent l’équipe soignante pour être plus efficaces car l’union fait la force, qu’ils soient sensibilisés à la douleur psychique et physique, que le mot cancer ne nous fasse plus peur, que nous ayons le courage de le combattre. »

Je me réveille encore et toujours dans un monde où de plus en plus de personnes sont touchées par cette terrible maladie mais Une nouvelle positive éclaire cette triste réalité.

Comme le colibri apporte sa modeste goutte d’eau sur l’incendie, j’apporte mon aide humble mais indispensable au nouveau magnifique projet du Dr Mouysset qui créée pour 2011 avec ténacité et enthousiasme une association RESSOURCE au niveau national…

Renseignez-vous, informez-vous, adhérez au projet pour mieux lutter personnellement, familialement.