Monique Brunet-Méry

monique-brunet-mery-a3c3d6a9L’ouverture du Centre est un réel besoin dans notre Société. L’association m’a permise de renouer avec ma féminité, retrouver un équilibre et une envie de vivre.

Que dites vous Docteur … « Cancer » ?

– Oui Madame, vous vous en doutiez non ? !!!

Oui je m’en doutais, oui je l’aurais parié, mais un pari comme celui-là c’était perdu d’avance.

La bombe venait d’exploser, elle avait sommeillée, m’avait narguée, me faisait peur, mes craintes dues à ces gênes sous les aisselles c’était bien çà.
J’avais 52 et demi, un passé proche, familial et professionnel difficile , une femme sur 14 était concernée par cette maladie : c’était moi.
C’est allé très vite, trop vite, je n’ai pas pris le temps de me poser après cette annonce brutale au téléphone. J’avais si peur de souffrir, de faire du mal autour de moi, mes enfants, mes parents, mon ami que je craignais de voir s’éloigner, mon travail discipliné si difficilement atteint dans cette vie tumultueuse, voilà que le temps s’arrêtait.

Je crois que la « double peine » à laquelle je ne m’attendais pas c’est l’annonce, la veille au soir, que le lendemain on allait me faire l’ablation du sein… ce jour là je ne l’oublierai jamais, jamais parce que le médecin en qui je faisais totalement confiance m’a quelque part trahie, c’est en tout cas ce que j’ai douloureusement ressenti, j’étais meurtrie avant l’intervention, pensant que j’allais tout perdre…. sauf LA VIE !

La vie continuait, je devais m’équiper d’une prothèse mammaire pour combler le trou béant de mon corps meurtrie, ma féminité réduite à néant dans ma tête, alors je me suis dirigée vers une pharmacie, une personne s’est occupée de moi, m’a prise en « mains », m’a expliqué que les femmes aujourd’hui étaient accompagnées sur ce chemin et notamment qu’il existait à Aix une structure, une association qui aidait les personnes touchées par le Cancer : RESSOURCE. Cette personne m’indiquait que cette association ne pouvait que m’apporter du mieux, dans ma vie de tous les jours, m’aider à me reconstruire physiquement et moralement, une équipe est à même de vous apporter soutien, réconfort, il me semblait entendre tout d’un coup autre chose que les matins gris, sans soleil…

J’ai mis plusieurs jours, semaines avant de téléphoner à Ressource, et puis il fallait que je parle de ce que je vivais à des personnes aptes à m’écouter autres que ma famille, mes amis, mes enfants que je souhaitais épargner et qui, à mon sens, ne me comprenaient pas comme je l’aurais souhaité. Je ne connaissais pas le Docteur Mouysset, j’avais été suivie et soignée par un autre médecin de la place d’Aix, comme quoi Ressource est ouvert à chaque personne, chaque patient suivi par tout autre médecin ou oncologue.

J’étais entre les bons soins de Ressource, j’étais en train d’être sauvée du naufrage que je résume en ces lignes :

R E S S O U R C E c’est :

Renouer avec l’estime de soi, faire tomber les tabous liés à cette maladie
Entendre, percevoir des voix souriantes émettre des suggestions simples de mieux-aller
S’octrôyer du bien être alors que je pensais ne plus y avoir droit
S’ouvrir sans complexe et sans peur aux différents intervenants (esthéticiennes -soins du dos, du visage- sophrologues, psychologues, osthéopathes)
Oublier ou du moins désamorcer combien cette maladie n’est que souffrance
Unir avec d’autres malades nos combats et partager nos ressentis pour les analyser et ne retenir que le meilleur (groupe de paroles*)
Rompre l’isolement, reprendre confiance en moi, me respecter et déculpabiliser de ce que je croyais faire subir aux autres
Clamer ma douleur, ma souffrance, mes états d’âme et ressortir de Ressource et d’ailleurs, la tête haute
Envelopper de ruban rose, emmagasiner tous les mots doux que Ressource m’a offerts.

Aujourd’hui en 2011 l’ Association Ressource n’a plus la capacité d’accueil suffisante pour offrir à tous les patients qui le souhaitent les bienfaits de son soutien.
Après avoir entendu parler du projet du Dr Mouysset et vu le lieu d’une nouvelle structure adaptée tant au niveau accueil, dès l’annonce de la maladie mais aussi un suivi adapté et régulier, ce projet doit naître.
C’est une réelle nécessité pour les malades et leurs proches à qui l’on annonce que le crabe les “possède”.
Permettre et posséder soi-même l’arme pour combattre le cancer passe par une prise en charge de soi-même, et pour cela l’équipe du Centre Ressource est l’accompagnateur idéal pour traverser ce traumatisme.
Le Docteur Mouysset a trouvé la solution : “l’ouverture d’un Centre apportant cette capacité d’accueil, d’écoute et de soins thérapeutiques de mieux être.

Pour avoir pu retrouver une féminité, un équilibre, une envie de vivre à nouveau, certes autrement mais vivre, ce Centre est un réel besoin dans notre société, parce qu’il y a toiut au long du programme qui sera adapté à chaque patient un(e) bénévole qui va nous guider jusqu’à une réconciliation avec soi-même et une harmonie retrouvée. Le Centre va être le moyen de réinsertion à l’autonomie et à la prise en charge de soi-même.